Histoire

Situé au 79 avenue Pablo Picasso à Nanterre depuis 2008, ce centre social et culturel est dirigé par une volonté de cogestion entre bénévoles et agents territoriaux.

Rida Bouakkaz, directeur depuis février 2013, est entouré d’une équipe de salariés et de bénévoles ; eux-même secondés par un conseil d’habitants.

« La cogestion du centre municipal P’arc en Ciel émane d’une volonté partagée entre la municipalité et un collective d’une vingtaine d’habitants impliqués dans la structure de leur quartier. Cette gouvernance permet aux habitants de participer aux décisions portant sur les dépenses, les orientations du projet et les actions. Ce centre illustre bien la volonté de la ville de mobiliser largement la population autour de la vie des quartiers particulièrement dans les opérations de relocalisation et de renouvellement urbain. »

A ces débuts, la question principale a été de savoir si le centre devait être confié à  à une association ou continuer à être géré par la municipalité. Étant rattaché au centre de santé municipal, le centre est donc resté lié à la municipalité, mais sa structure reste celle d’une association. Une de ses particularité est qu’il est rattaché au C.C.A.S (Centre Communal d’Actions Sociales) de Nanterre, ce qui est rare pour un Centre Social.

Cette volonté politique de cogestion entre bénévoles et salariés, ainsi que les nombreux partenariats permettent la présence d’une vraie mixité au sein du Centre Social et Culturel P’arc en Ciel.